Comment calculer le prix de vente d’une entreprise ?

Si vous souhaitez vendre votre entreprise, il faut d’abord l’évaluer. Cette évaluation vous permettra d’avoir une idée de sa valeur. Cependant, une question centrale se pose ! Comment calculer son prix de vente ? Nous vous proposons dans cet article des méthodes facilement applicables pour réussir votre évaluation.

La méthode comparative

Cette première méthode est encore appelée la méthode par barèmes. Elle est beaucoup plus utilisée par des entreprises individuelles et est facile à mettre en place. Pour calculer le prix de vente par cette méthode, plusieurs facteurs sont à considérer :

  • Le secteur d’activité
  • Le fonds de commerce
  • La localisation géographique
  • Et la taille de l’entreprise.

En effet, elle est basée sur la comparaison avec d’autres entreprises qui présentent presque le même profil. Pour réussir ce calcul, vous devrez vous servir d’un barème. Il suffit de déterminer la moyenne de vos trois derniers chiffres d’affaires. Ensuite, vous la multiplierez par le coefficient en vigueur pour trouver le prix de vente de votre entreprise. Ce dernier sera comparé avec celui des autres entreprises. Qu’en est-il pour les entreprises sous formes sociétales ?

La technique d’évaluation par le patrimoine

Elle est utilisée pour obtenir la valeur marchande des entreprises telles que les SARL, SA, EURL, etc. Cette méthode consiste à faire ressortir l’actif net comptable corrigé (ANCC). Pour ce faire, l’équation est simple. Il faut faire la somme des actifs de l’entreprise (actif immobilier et actif circulant). De cette somme, vous allez soustraire la totalité des dettes. Ce calcul préliminaire permet d’obtenir l’actif net comptable (ANC). À ce stade, le prix de vente final est déterminé en appliquant cette formule :

PV / ANCC = ANC + PLUS VALUE – MOINS VALUE

Ainsi, votre entreprise pourrait coûter moins cher que sa valeur à l’achat. Cette méthode permet une évaluation plus précise. Passons à la suivante.

L’utilisation des flux de trésorerie prévisionnels

Encore appelée la méthode du Discounted Cash-Flow (DCF), elle s’applique aux jeunes aux entreprises. Ces dernières sont souvent déficitaires au cours de premières années d’exercice. Le mieux est donc de déterminer la valeur que l’entreprise peut avoir dans les années à venir.

En effet, ces types d’entreprises enregistrent un fort taux de croissance. La valeur de la société doit pouvoir cependant, être calculée à l’instant. Elle est déterminée en faisant la somme des flux de trésoreries prévisionnels actualisés des cinq prochaines années.

La méthode du rendement

Cette méthode s’adresse aux entreprises qui ont eu un résultat avant impôt plutôt stable sur trois ans. Pour obtenir le prix de vente, il faut devrez d’abord calculer le résultat net corrigé. Parfois, des mesures doivent être prises pour la réduction des charges. Ensuite, il faut appliquer un coefficient multiplicateur. Les éléments tels que votre secteur d’activité et la situation monopolistique ne sont pas à négliger. Notez que, contrairement aux autres, cette méthode est utilisée par les acheteurs. Ceci leur permet d’avoir une idée sur les retours sur investissement.

Finalement, le prix de vente d’une entreprise peut s’apprécier de plusieurs manières. Les méthodes comparatives, patrimoniale, du DCF et de rentabilité sont les plus utilisées. L’évaluation du prix de vente doit être faite avec deux techniques au moins car les résultats ne sont jamais les mêmes. Il convient alors de se fixer une fourchette de valorisation avant toute démarche avec l’acquéreur.